(English text below in blue)

Un pasteur protestant qui parcourt divers chemins de pèlerinage à travers l'Europe...
(pour les messages précédents, voir sous "blog archive" en bas à droite - en rouge)

(ENGLISH TEXT IN BLUE throughout this blog)

A protestant pastor hikes different pilgrim paths across Europe...
(for previous posts, check the "blog archive" on the lower right - in red)


Monday, August 1, 2022

Landsgemeindeplatz Glarus puis retour à la maison / and return home

On retrouve l'extrémité est du Klöntalersee et marchons jusqu'à la voiture. Puis on passe par le centre-ville de Glaris: ce parking est aussi le lieu de la fameuse "Landsgemeinde" où tous les citoyens du canton se réunissent pour discuter et voter en "démocratie directe"... comme ça se fait aussi à Appenzell -- une spécialité suisse!

We return to the east end of the Klöntalersee and walk to the car. Then we pass through the city center of Glarus: this parking lot is also the place where the famous "Landsgemeinde" gathers all the citizens of the canton to discuss and vote in "direct democracy"... as they also do in Appenzell -- a Swiss specialty!



Après les falaises, la vallée... / After the cliffs, the valley...

Après les falaises qui longent le lac, nous arrivons vers une vallée qui montent vers le col qui mène au canton de Schwyz. Mais nous n'aurons pas le temps aujourd'hui d'y monter: il faut prendre le bus qui passe par la rive nord du lac et retrouver notre voiture, pour la longue route qui nous ramène à la maison...

After the cliffs along the lake, we arrive at a valley which goes up to the pass leading to the canton of Schwyz. But we won't have time today to hike that far: we have to take the bus that skirts the north shore of the lake and get our car, for the long drive home...


La "route" qui longe la rive nord est très étroite, parfois pas assez large pour le bus de croiser un randonneur! 

The road along the north shore is very narrow, sometimes not wide enough for the bus and a backpacker to cross!
 


Attention chutes de pierres... ou d'arbres ! / Beware of falling rocks... or trees!


En chemin, on voit des pierres parfois énormes qui sont tombées d'en haut... et aussi d'innombrables arbres en pagaille... Alors, lorsqu'on voit un panneau qui nous dit de "ne pas s'arrêter" sur le sentier pendant 100 m, on ne traîne pas les pieds!

Along the way, we see rocks and boulders that have fallen from above... and also countless trees piled on top of one another... So, when we see a sign that says "Do not stop 100 m", we keep moving!




Un sentier plus étroit... / A narrower trail...

 

Le sentier se rétrécit, passant parfois tout juste entre la falaise et le lac...

The trail narrows, sometimes leaving little space between the cliffs and the lake...

... avec parfois un message plus philosophique pour nous faire réfléchir un peu: "La conscience en sait plus que la science"...

... with sometimes a more philosophical message to give us something to think about: "Conscience knows more than science"...


Jeudi 21 juillet / Thursday 21 July 2022 - Klöntalersee

Nous décidons de nouveau de ne pas faire la montée en début d'étape, estimée à 1h30 par la dame de l'Office du Tourisme à Glaris. La bonne décision: en arrivant au Lac du Klöntal, on voit que les écriteaux jaunes indiquent 2h30 pour la descente à Glaris! 

We decide again to skip the steep climb at the beginning of the stage, which the lady at the Tourist Office in Glarus estimated at 1.5 hours. It's the right decision: when we arrive at the Klöntal Lake, we see that the yellow arrows indicate 2.5 hours for the hike down to Glarus!

Le ciel est couvert ce matin mais assez dégagé pour voir les falaises qui montent abruptement des deux côtés de ce beau lac turquoise. Nous laissons la voiture au parking au bout oriental du lac et prenons le sentier qui longe la rive sud.

The sky is overcast this morning but clear enough for us to see the cliffs which climb sharply on both sides of this beautiful turquoise lake. We leave the car at the parking near the east end of the lake and set off on the trail which skirts the south shore.

Glarus - centre

 

Le drapeau cantonal glaronnais et ceux des communes décorent la rue principale de la ville. Sur le drapeau on voit Saint Fridolin, qui aurait été, comme Saint-Gall, un moine irlandais émigré dans la région vers l'an 500 afin de christianiser les environs. Ses voyages fréquents lui donnent le surnom de "pèlerin", d'où le bourdon (bâton) et la Bible.

The Glarus cantonal flag and those of the municipalities decorate the main street of the city. On the cantonal flag you see St. Fridolin, who is thought to be, like St. Gallen, an Irish monk who emigrated to this area around 500 A.D. to spread the Christian faith His frequent journeys gave him the nickname "pilgrim", hence the pilgrim's staff and the Bible in his hand.



Dans l'office du tourisme, quelques-unes des spécialités locales...

In the tourist office, some of the local specialties...


Glaris : église réformée et rue Zwingli / Reformed church and Zwingli Street

 

L'église municipale (Stadtkirche), principale église réformée de Glaris, se trouve à côté de la Rue Zwingli, avec une plaque qui rappelle que le réformateur zurichois a été curé ici pendant dix ans au début de son ministère, avant de rejoindre Zurich...

The municipal church (Stadtkirche), the main Protestant church in the city of Glarus, is located next to Zwingli Street, where a plaque reminds us that the great leader of the Reformation in Zurich was a parish priest here for ten years at the beginning of his ministry, before heading off to Zurich... 

Sur la table de communion dans l'église, un écriteau invite les visiteurs à prendre un verre d'eau "rafraîchissante" -- une chouette initiative pendant ces jours de chaleur estivale! Et un défi de nous poser la question si nos églises seraient considérées comme "rafraîchissantes" par ceux et celles que nous essayons de toucher...

On the communion table of the church, a sign invites visitors to a "refreshing" drink of water -- a nice practical initiative during these hot summer days! And a challenge to ask ourselves if our own churches would be considered "refreshing" by those we hope to reach...